©J.F. Le Scour/Chateau d'Amboise ©P. Forget/CRT Centre Val de Loire - Chateau d'Amboise ©C. Mouton/CRT Centre Val de Loire - Chateau d'Amboise ©C. Mouton/CRT Centre Val de Loire - Chateau d'Amboise ©F. Delong/CRT Centre Val de Loire - Chateau d'Amboise ©J.F. Le Scour/Chateau d'Amboise ©R. Bodian/ /CRT Centre Val de Loire - Chateau d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise
Château Royal d'Amboise

Léonard est invité en France par François 1er, sans doute après la mort de son protecteur Julien de Médicis en 1516. Arrivé à la Cour de France à l’âge de soixante-quatre ans, Léonard est logé au manoir du Cloux (Clos-Lucé) avec un riche traitement de sept cents écus d’or.

Il consacre son temps au dessin et à l’enseignement notamment dans le domaine des canaux, de l’urbanisme et de l’architecture. Certains auteurs lui attribuent le projet du palais de Romorantin et de certaines parties du Château de Chambord.

Très proche du Roi, il aurait imaginé pour lui plusieurs divertissements. Parmi les plus célèbres, la Festa del Paradiso imaginée en 1518 par Léonard de Vinci dont l’ingénieuse machinerie permettait d’évoquer la course des astres.

Léonard mourut au Cloux le 2 mai 1519 et fut inhumé selon sa volonté dans la collégiale Saint-Florentin du Château d’Amboise. Ses ossements furent transférés au XIXème siècle dans la chapelle Saint-Hubert du château après la démolition de la collégiale.