©Alain Laurioux /Cadre Noir IFCE - Cadre Noir de Saumur ©Alain Laurioux /Cadre Noir IFCE - Cadre Noir de Saumur ©Alain Laurioux /Cadre Noir IFCE - Cadre Noir de Saumur ©Alain Laurioux /Cadre Noir IFCE - Cadre Noir de Saumur ©Alain Laurioux /Cadre Noir IFCE - Cadre Noir de Saumur ©Alain Laurioux /Cadre Noir IFCE - Cadre Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur
Cadre-Noir de Saumur

À la fin du XVIe siècle, Duplessis Mornay fonde à Saumur une université protestante. Une académie d'équitation y est alors dirigée par Monsieur de Saint-Vual.

En 1763, le roi Louis XV confie du Duc de Choiseul la réorganisation de la cavalerie française. 'La plus belle Ecole du Monde' est alors construite sur le Chardonnet pour accueillir les officiers et les sous-officiers chargés de l'instruction dans les régiments de cavalerie. Elle fonctionnera jusqu'en 1788.

L'École de Saumur

L'Ecole de Saumur voit le jour en 1814. Elle comprend un manège militaire et un manège dans lesquels on enseigne les principes d'équitation militaire. Les 'airs relevés' y sont officiellement pratiqués.

En 1828, au premier Carroussel, les cadres présentent des reprises de Sauteurs et d'Instructeurs. Ces derniers sont alors coiffés de l'actuel chapeau de manège, le 'lampion' ou 'bicorne', mais la tenue n'est pas encore noire. Elle le devient sous le règne de Louis-Philippe.

Le Cadre Noir est né. Il forme le cadre des instructeurs d'équitation de l'Ecole de Cavalerie.

En 1972, l'Ecole Nationale d'Equitation se constitue autour du Cadre Noir, corps de dresseurs et de formateurs qui privilégient l'étude et l'enseignement. Ceux-ci assurent également la conservation de l'Equitation de tradition française.

Le Cadre Noir de Saumur est aujourd'hui composé de civils et militaires composant le corps enseignant de l'Ecole Nationale d'Equitation.

En savoir plus sur l'Ecole Nationale d'Equitation>>