© Dir. COM Ville de Saumur - Château de Saumur ©D. Drouet - Château de Saumur ©D. Drouet - Château de Saumur ©Dir. COM Ville de Saumur - Château de Saumur ©D. Drouet - Château de Saumur ©J. Damase - Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur
Château de Saumur

IL ÉTAIT UNE FOIS ... 

Dès la fin du XIè siècle, la position stratégique du site étant très convoitée, les comtes d’Anjou y font édifier un donjon (ou tour-maîtresse).
Ce n’est qu’en 1203 que Philippe Auguste se rend maître de Saumur à l’issue d’une longue lutte contre les Plantagenêts (héritiers, entre autres possessions françaises, du comté d’Anjou).

Quelques années plus tard Saint Louis décide de transformer le château de Saumur. La tour-maîtresse est entourée de quatre tours rondes reliées par des courtines.

En 1356, Louis, second fils du roi Jean le Bon, reçoit l'Anjou en apanage. Il utilise les premiers niveaux de la forteresse de Saint Louis comme soubassement du château-palais qu'il fait bâtir alors pour rivaliser de luxe avec ses frères Charles V, roi de France , Jean, duc de Berry et Philippe, duc de Bourgogne. La miniature des célèbres Très Riches Heures du duc de Berry témoigne de la splendeur du château, seule construction princière édifiée par les Valois au XIVe siècle qui nous soit parvenue presque intacte.

Au XVè siècle, le roi René fait réaliser des travaux d’aménagement sur la tour est. A sa mort, le duché d'Anjou revient à la Couronne et une garnison royale est installée au château.

En 1589, Henri III concède Saumur aux protestants comme place de sûreté. Dès son arrivée le nouveau gouverneur, Philippe Duplessis-Mornay, ami et conseiller d’Henri de Navarre (le futur Henri IV), engage la fortification du site qui préfigure les ouvrages de Vauban. Le départ de Duplessis-Mornay, disgracié par Louis XIII en 1621, marque la fin de la période faste du château.  

UN CHÂTEAU DE CONTES DE FÉES DEVENU PRISON

Devenu caserne puis prison, dépôt d’armes et de munitions au XIXè siècle, le bâtiment se dégrade. Bien qu’occupé par les militaires, le château est classé monument historique en 1862. En 1906, la Ville de Saumur rachète l'édifice au Ministère de la Guerre et le restaure afin d'y installer le musée municipal.

Dans son roman « Le Cœur d’Amour épris » (1457) le roi René écrit : « Ce très bel chastel de Plaisance était fondé sur une roche d'émeraude, en laquelle il y avait veine de diamants neufs…..et était le portail … fait de calcédoine et de pierre d'agate entaillée par losange ... et pour plus proprement le donner à entendre, le dit beau chastel était de façon telle comme celui de Saumur en Anjou qui est assis sur la rivière de Loire... ».

 

En savoir plus sur le Château de Saumur>>