©C.Mouton/CRT Centre Val de Loire - Château de Sully-sur-Loire  ©C.Mouton/CRT Centre Val de Loire - Château de Sully-sur-Loire ©P.Forget/CRT Centre Val de Loire - Château de Sully-sur-Loire ©P.Bousseaud/CRT Centre Val de Loire - Château de Sully-sur-Loire ©M.Berger/CRT Centre Val de Loire - Château de Sully-sur-Loire ©Henneghien/CRT Centre Val de Loire - Château de Sully-sur-Loire ©P.Forget/CRT Centre Val de Loire - Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire

Une construction mystérieuse

Le château de Sully est situé à la rencontre de plusieurs routes : trois terrestres et une fluviale. C’est donc cette situation à un carrefour commercial entre Sologne et Berry qui en a motivé la construction, sans que l’on sache pour autant à quelle date elle remonte précisément.

Il faut attendre l’an mil, et la maison des seigneurs de Sully pour connaître avec certitude l’existence d’un château à Sully. Mais là encore subsiste des zones d’ombres : quels en sont les plans ? A quel endroit précisément ?

Un passé retrouvé

A la toute fin du XIVème siècle, la famille de La Trémoïlle, nouveau seigneur de Sully, commande à l’architecte Raymond du Temple, pour défendre le passage de la Loire, la construction d’un donjon qui donne encore aujourd’hui la structure de base du château.

En 1602, Maximilien de Béthune, marquis de Rosny et ministre d’Henri IV, achète la seigneurie de Sully. C’est le propriétaire le plus illustre du château.

Un propriétaire illustre

Maximilien de Béthune naît en 1559 en son château de Rosny-sur-Seine (Yvelines). Protestant, il échappe en 1572 au massacre de la Saint-Barthélemy. Il passe sa jeunesse à combattre aux côtés du futur Henri IV. Il participe ainsi à la reconquête du royaume.

A partir de 1598, il débute l’œuvre de redressement de la France ravagée par 30 ans de guerres de religion. Principal ministre et ami fidèle du roi, il accumule les charges (notamment la fonction importante de Surintendant des Finances). Il assainit les finances, développe l’agriculture, le commerce, les fortifications, le réseau routier.

Dans un même temps, il se constitue une grande puissance foncière. Il acquiert ainsi en 1602 le château de Sully-sur-Loire, où il réalise d’importants travaux.

En 1606, Maximilien de Béthune est à l’apogée de sa gloire : il devient duc et pair de France . Il prend alors le nom de son domaine et restera dans l’histoire sous le nom de Sully.

Suite à la mort du roi (1610), il démissionne de ses postes à partir de 1611. Il se consacre alors à la gestion de son immense fortune et à la rédaction de ses mémoires, les Oeconomies Royales (imprimées à Sully en 1638).
Maximilien de Béthune décède en son château de Villebon (Eure-et-Loir) en 1641, à l’âge de 82 ans.

Pendant près de quatre siècles, le château restera dans la famille des descendants du duc de Sully.
Classé monument historique en 1928, le château de Sully-sur-Loire est depuis 1962 propriété du Conseil général du Loiret.