Le Roi Soleil est évidemment celui qui est le plus associé aux Châteaux de la Loire, essentiellement celui de Chambord. Cette habitation rêvée par François Ier sera également un véritable refuge pour Louis XIV, qui adorait l’architecture de l’édifice.

Chambord, le refuge

Même si l’œuvre numéro 1 de Louis XIV est Versailles, ce palais gigantesque où il exposait toute sa puissance, sa cour et ses nombreux sujets. Or, il aimait également se déplacer ailleurs. Si Marly était un endroit de villégiature idéal, le Roi Soleil ne laissait pas non plus de côté Chambord, et cela pour différentes raisons.

Tout d’abord, Louis XIV adorait l’architecture des lieux. Le Roi Soleil aime être présenté en monarque absolu et adore les témoignages de sa puissance. Le château de Chambord possède un esthétique rêvé, digne des plus grands bâtisseurs avec notamment son escalier à double vis, ses façades ou encore ses cheminées, preuve d’un savoir-faire unique. Or, le château demeure toutefois plus modeste, en ne jetant pas l’ombre sur Versailles. D’ailleurs, Louis XIV aime François 1er, connu pour avoir été un souverain puissant et un roi chevalier.
La seconde raison concerne la présence de grandes forêts autour de Chambord.

La Sologne est connue pour ses réserves de chasse et le roi adore la chasse. C’était notamment un excellent moyen d’entraînement à la guerre mais également l’expression d’une puissance guerrière ou encore d’une tradition de famille. Pour rappel, François 1er avait choisi le site pour son gibier. Ainsi, il ne faut pas s’étonner de l’intérêt du Roi-Soleil envers le monument.


Améliorations et restaurations du lieu

Le Roi Soleil injecte de l’argent à Chambord, effectuant de conséquents travaux d’aménagement, autant au niveau intérieur qu’extérieur. La conception de nouveaux jardins de Chambord et des travaux de terrassement furent également effectués, et de nouveaux appartements virent le jour pour le roi et sa femme. L’aile ouest et le toit de la chapelle furent achetés des années 1680 à 1686. Enfin, une enceinte basse pour le personnel fut façonnée.

Ensuite, le roi donna Chambord à son beau père le roi de Pologne, Stanislas Leszcynski, qui y habita avec sa cour des années 1725 à 1733. Puis, ce fut au tour de Marécal de Saxe d’y habiter jusqu’en 1750. Lors de la deuxième moitié du 18ème siècle, l’édifice tomba une nouvelle fois aux oubliettes.